Agrément du Ministère de l'Intérieur N° NOR INTD 1305730A
Contactez-nous :
01 46 22 47 67 (Ile-de-France)
02 31 64 75 34 (Nord-Ouest)
03 87 18 01 37 (Nord-Est)
04 94 05 05 06 (Rhône-Alpes)
04 94 05 05 06 (Sud-Est)
05 46 06 60 40 (Sud-Ouest)

« HAPPY HOURS » : bientôt encadrés ?

Courant Septembre, le Sénat a pris un amendement concernant les Happy Hours.

Jusqu’à présent, ces derniers ne subissaient aucune restriction en termes de tarification minimum réglementaire.

 

Les Happy Hours sont des évènements lors duquel un débit de boissons propose à prix souvent très attractifs, pendant un laps de temps déterminé, des boissons alcooliques et non-alcooliques mais qui en France, depuis 2003, favorise de manière alarmante une augmentation de la pratique du « Binge Drinking ».

 

Happy Hours

 

La pratique du « Binge Drinking » (ou beuverie effrénée) est un mode de consommation excessif de boissons alcoolisées sur un courte période de temps, par épisodes ponctuels ou répétés, considéré très souvent comme une addiction avérée.

 

 Binge-Drinking

 

Face à cette situation le Sénat, lors de l’examen du projet de loi santé de Marisol Tourraine, a pris un amendement dans le but d’encadrer plus strictement les Happy Hours, afin de réduire cette pratique qui met largement en danger la santé du consommateur à cause de sa surconsommation rapide d’alcool.

 

Cet amendement vise à fixer un prix de vente plancher lors d’évènements comme les Happy Hours.

 

Le Sénat l’a donc ajouté à l’article 4 du projet de loi santé, visant à instaurer par décret seuil minimum afin de faciliter l’encadrement de tels évènements.

 

Le débat de poursuivra jusqu’au 2 Octobre, date à laquelle les sénateurs devront voter.

 

 
CBs

Nous acceptons les règlements par Carte Bancaire
Paiement sécurisé avec notre partenaire le CIC

Le Moins Cher en Formation® utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation sur son site. En savoir +