Agrément du Ministère de l'Intérieur N° NOR INTD 1735561A
Contactez-nous :
01 46 22 47 67 (Ile-de-France)
02 31 64 75 34 (Nord-Ouest)
03 87 18 01 37 (Nord-Est)
04 94 05 05 06 (Rhône-Alpes)
04 94 05 05 06 (Sud-Est)
05 46 06 60 40 (Sud-Ouest)

Loi sur la Protection des données (RGPD) : quelles conséquences pour les restaurateurs ?

En janvier dernier, l’Union Européenne fêtait la protection des données. Depuis mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), est entré en vigueur. Pourtant la Commission Européenne a du mal à la faire appliquer dans les pays membres..

 
Depuis moins d’un an, presque 100 000 plaintes, et des amendes exorbitantes – comme celle de 50 millions d’euros infligée à Google – ont été enregistré. En France, c’est à la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) de s’assurer que ce RGDP soit respecté.
 
Les restaurants sont eux aussi amenés à gérer des données personnelles, à les traiter, et à les utiliser. Donc, voici un petit point sur les données et sur ce qui est autorisé ou non à en faire.

Le RGPD, qu'est-ce que c'est ?
 
Le RGPD – Règlement Général sur la Protection des Données (mentionné plus haut) – repose sur 3 valeurs importantes : la responsabilité, la transparence et la confiance. Ce texte a pour objectif deux choses : non seulement de protéger et sécuriser les données des personnes, mais aussi responsabiliser les utilisateurs et exploiteurs de ces données personnelles. Donc, les restaurants peuvent avoir des comptes à rendre dans l’utilisation de ces données.
 
C’est le cas notamment si votre établissement propose un système de réservation : vous disposez donc des noms, prénoms, numéros de téléphone, mails… de vos clients.

Que dit la loi ?
 
La première chose à faire, et de bien vérifier que votre site internet est à jour et publie les mentions légales concernant votre établissement. Il vous faut également obtenir le consentement des internautes, et proposer des liens de désabonnements en cas de newsletters. À savoir également : les données peuvent être utilisées pendant 3 ans, mais au-delà, vous vous devez de supprimer ces données et de ne plus les utiliser.
 
La CNIL peut être amenée à vérifier, et à contrôler de manière aléatoire certains établissements. Dans une autre mesure, des clients mécontents de l’utilisation de leurs données personnelles pourraient par exemple dénoncer un établissement, qui ferait alors l’objet d’un contrôle par la suite.

Un atout pour votre établissement !
 
À l’inverse, cela peut être l’occasion de renforcer le lien que vous avez avec vos clients : en montrant par exemple que vous apportez une attention toute particulière au respect de leurs vies privées. Une autre manière de donner une belle image de votre établissement, dans cette période où les scandales relatifs aux abus d’utilisations des données font la une régulièrement. De plus en plus d’utilisateurs sont d’ailleurs réticents à donner des informations les concernant…
 
CBs

Nous acceptons les règlements par Carte Bancaire
Paiement sécurisé avec notre partenaire le CIC

Le Moins Cher en Formation® utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation sur son site. En savoir +