Agrément du Ministère de l'Intérieur N° NOR INTD 1305730A
Contactez-nous :
01 46 22 47 67 (Ile-de-France)
02 31 64 75 34 (Nord-Ouest)
03 87 18 01 37 (Nord-Est)
04 94 05 05 06 (Rhône-Alpes)
04 94 05 05 06 (Sud-Est)
05 46 06 60 40 (Sud-Ouest)

Le "Fait Maison" s'invite à votre table

Depuis le mardi 15 juillet le logo fait maison apparaît sur les cartes et menus des restaurants français. Nous devrions être heureux, enfin nous allons pouvoir manger des produits Faits Maison dans nos restaurants ! Eh bien non, le décret a été fait de telle façon que cela va embrouiller les cerveaux de nos chers consommateurs !

Depuis le mardi 15 juillet le logo fait maison apparaît sur les cartes et menus des restaurants français. Le logo d'apparence infantile est voulu afin qu'il soit recopié facilement sur les ardoises et les menus.
Nous devrions être heureux, enfin nous allons pouvoir manger des produits Faits Maison dans nos restaurants ! Eh bien non, le décret a été fait de telle façon que cela va embrouiller les cerveaux de nos chers consommateurs !

  • Est-ce que le gouvernement est allé assez loin dans la définition du fait maison ?
  • A t-il voulu satisfaire tout le monde ? A t-il eu des pressions de l'agro-alimentaire ?
  • Est-ce qu'un plat à base de produits surgelés peut s'appeler "Fait Maison" ?

 

Tout le monde (ou presque) fait du "Fait Maison"

Un super restaurateur peut maintenant afficher son logo "Fait Maison" et servir du poisson surgelé ou de la viande hachée façon industrielle. Quelle avancée !

Heureusement que le Ministère a écarté les fast-food avec "l'exception frite", car les pommes de terre doivent arriver entières dans les restaurants pour pouvoir prétendre aux frites Maison. Prenons le cas du fameux Big Mac de chez Mc Donald's, seule la sauce, qui est industrielle et secrètement gardée, ne peut pas rentrer dans la composition du fait maison, tous les autres ingrédients rentrent dans la composition du fait maison !

Comment peut-on mettre sur une carte, "carottes râpées fait maison" quand on les reçoit déjà râpées ? Heureusement que si ces dernières sont déjà assaisonnées, elles ne rentrent pas dans le Fait Maison !

 

Définition du Fait Maison

Les professionnels doivent indiquer de manière visible par tous les consommateurs, la mention suivante : "Les plats faits maison sont élaborés sur place à partir de produits bruts".

 

Peuvent entrer dans la composition d'un plat Fait Maison les produits réceptionnés :

- Épluchés, pelés, tranchés, coupés, découpés, hachés, nettoyés, désossés, dépouillés, décortiqués, taillés, moulus, fumés, salés, broyés, congelés, surgelés, conditionnés sous vide.

- Les charcuteries, à l'exception des terrines et des pâtés, les fromages, les matières grasses alimentaires, la crème fraîche et le lait, le pain, les farines et les biscuits secs, les légumes et fruits secs et confits, les pâtes et les céréales.

Mais aussi : la choucroute crue et les abats blanchis, la levure, le sucre et la gélatine, les condiments, épices, aromates, concentrés, le chocolat, le café, les tisanes, thés et infusions, les sirops, vins, alcools et liqueurs, la pâte feuilletée crue, et, sous réserve d'en informer par écrit le consommateur, les fonds blancs, bruns et fumets, précise le texte.

 

Le Must du Décret

"Un plat composé d'un produit non mentionné ci-dessus peut être présenté comme fait maison, dès lors que la marque du produit ou le nom du professionnel qui l'a fabriqué est expressément indiqué", note cependant le décret.

Nous allons voir apparaitre sur les cartes des restaurants écris en tout petit : "Souris d'agneau Davifrais ou Brake" !

 

Définition exacte d'un "produit brut"

Selon le texte, un produit brut est "un produit alimentaire n'ayant subi aucune modification importante y compris par chauffage, marinage, assemblage ou une combinaison de ces procédés".

 

Les restaurateurs vont recevoir un kit du Fait Maison avec un guide explicatif. Les premiers contrôles commenceront à partir du 15 janvier 2015 par les services de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) afin de vérifier si les restaurateurs respectent la loi.

 

On se rend compte que les principaux syndicats du métier de restaurateurs (UMIH, CPIH...) n'ont aucun poids sur les décisions du gouvernement.
Pire, certains d'entre eux sont heureux qu'un tel décret soit né !
Au lieu de poser sur des photos à coté de Ministres et de brasser du vent, ils devraient défendre les vrais restaurateurs qui font du vrai Fait Maison.
Il est vrai que ces derniers ne fréquentent pas trop les restaurants dit populaires. Pratiquement à chaque déjeuner ils sont attablés dans des restaurants étoilés de la capitale qui leur servent des vrais produits Maison. Bien évidemment l'addition est réglée avec les cotisations des restaurateurs adhérents !

 
CBs

Nous acceptons les règlements par Carte Bancaire
Paiement sécurisé avec notre partenaire le CIC

Le Moins Cher en Formation® utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation sur son site. En savoir +