Agrément du Ministère de l'Intérieur N° NOR INTD 1305730A
Contactez-nous :
01 46 22 47 67 (Ile-de-France)
02 31 64 75 34 (Nord-Ouest)
03 87 18 01 37 (Nord-Est)
04 94 05 05 06 (Rhône-Alpes)
04 94 05 05 06 (Sud-Est)
05 46 06 60 40 (Sud-Ouest)

Secteur du tourisme : que pensent les Français ?

Quel regard les Français portent-ils sur le secteur du tourisme ? En majorité, ils affichent un "bien" à cette interrogation; sachant que les plus pessimistes se trouvent en région parisienne.

Tourisme en France, se donner les moyens de ses ambitions » organisé par l'Association pour un hébergement et un tourisme professionnel (AhTop), Harris Interactive a réalisé un sondage sur la perception des difficultés du secteur touristique. Un point sur la vision des Français, leurs explications aux difficultés rencontrées et leurs clefs pour améliorer la situation. 
 
Ce que pensent les français du tourisme
Bien et peut mieux faire  ?

Un peu plus de 6 Français sur 10 estiment que le secteur du tourisme se portent bien aujourd'hui (38 % d'entre eux pensent l'inversent, en particulier chez les personnes résidant en région parisienne). Il est toutefois affiché, en majorité, une préoccupation pour l'évolution de ce secteur ; 56 % considérant qu'il se porte moins bien qu'il y a une quinzaine d'année, contre 20 % qui pensent qu'il se porte mieux. 

Attentats et insécurité ?

Quels argument affichent ceux qui considèrent que le tourisme se porte moins bien ? Pour 93 % ce sont les attentats terroristes qui engendrent les difficultés et pour 87 % il s'agit des problèmes d'insécurité. Mais pas seulement. Un tiers d'entres eux pointent également du doigt l'image de la France ternie, dans le monde, par els grève, les manifestations, les prix des hébergements, restaurants et sites touristiques. 

Quelles améliorations apporter ?

Selon les personnes sondées, l'amélioration passe donc par le renforcement de la sécurité des touristes (cité en premier plan par 37 % d'entre eux), l'amélioration de l'image de la France dans le monde (30%). Et plus en détail, cela passe par des mesures de sécurité et d'accompagnement des touristes dans certains lieux (comme les aéroports, les transports en communs et les sites touristiques) et une amélioration/adaptation aux besoins de la formation aux métiers du tourisme en France. 

Quid des plateformes numériques ?

Airbnb ou HomeAway... Si la concurrence des plateformes numériques de locations de logements meublés n'est pas citée parmi les éléments posant le plus de difficultés au secteur du tourisme, 55 % des Français considèrent qu'elle peut y contribuer en entraînant une diminution du nombre d'emplois. Les individus sondés estiment à 59 % prioritaire ou important d'opérer un encadrement plus strict de ces plateformes. 

 

 

(Enquête Harris Interactive réalisée en ligne du 27 au 29 décembre 2016. Échantillon de 1 010 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus).

 

 
CBs

Nous acceptons les règlements par Carte Bancaire
Paiement sécurisé avec notre partenaire le CIC

Le Moins Cher en Formation® utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation sur son site. En savoir +